La Mémoire de Babel

Attention, cette chronique concerne le troisième tome de la saga. Mon avis ne comportera pas de spoiler afin que vous puissiez avoir un avis sur la saga complète. Néanmoins, le résumé est présent dans la présentation alors ne vous spoilez pas tout seul 😉
Chronique du tome précédent : Les Disparus du Clairdelune.

Présentation

Coup de ❤

Auteur : Christelle Dabos
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Saga : La Passe-Miroir #3
Pages : 496p

Thorn a disparu depuis deux ans et demi et Ophélie désespère. Les indices trouvés dans le livre de Farouk et les informations livrées par Dieu mènent toutes à l’arche de Babel, dépositaire des archives mémorielles du monde. Ophélie décide de s’y rendre sous une fausse identité.

Avis

Cette saga ! Non mais cette saga les gars !
Franchement, si vous ne l’avez pas encore commencé, ne terminez même pas cette chronique et jetez vous dessus ! Et si vous ne l’avez pas encore dans votre PAL, courrez chez votre libraire avant qu’il ne ferme !
Ok, vous me direz, j’ai pris mon temps pour la découvrir aussi mais au moins, le tome 4 arrive bientôt (en novembre de cette année normalement !) et juste waouh !

Ce troisième tome se passe 2 ans et demi après la fin du second tome. Thorn a disparu et Ophélie est censé reprendre son ancienne vie, sur son arche et oublier le désastre de la Citacielle. Mais comment le peut-elle alors que Thorn lui manque à ce point ? Elle va donc se lancer à sa poursuite et continuer de chercher ce que lui-même recherchait pour peut-être retrouver sa trace.

Si il y a une seule chose que j’ai déploré dans ce tome, c’est de moins voir les personnages secondaires qu’on a appris à aimer dans les tomes précédents. Notamment Archibald qui est un personnage haut en couleur que j’adore !
Néanmoins, on va découvrir une nouvelle voix dans les chapitres, celle de Victoire que j’ai beaucoup appréciée. C’est une enfant au pouvoir très particulier qui lui permet de voir et d’entendre beaucoup de choses, et même si elles nous sont retranscrites avec les mots d’un enfant, on se rends compte à quel point cela est impactant pour l’intrigue et combien elle va être importante pour la suite.
Dans ce tome, Ophélie gagne en indépendance car sa quête de Thorn c’est seule qu’elle va la faire. Pour une fois, on la voit livrée à elle même, en train de suivre une piste qui n’aboutira peut-être même pas. Mais, c’est pour Thorn qu’elle le fait. Et dans ces conditions là, elle va se perdre elle-même, douter et se redécouvrir. C’est un peu une nouvelle Ophélie que l’on découvre dans ce tome, même si elle garde certaines de ces plus importantes marques de caractère comme sa maladresse et sa propension à se fourrer dans des situations improbables.
Encore une fois, Thorn est trop peu présent dans ce tome à mon goût (oui, oui, il y a un message derrière ça Christelle Dabos : je veux du Thorn !). Surtout que bon, il est un peu porté disparu au début quoi. Mais quand on va le retrouver, on va le retrouver bien changé aussi. Surtout vis-à-vis d’Ophélie et de son comportement envers elle. Mais on sent qu’il y a quelque chose qui le tracasse. Oh la la, ce que je l’ai encore adoré ! #TeamThorn (même si en même temps, y’a pas trop d’autres personnages masculins dans la course !).

On retrouve toujours autant d’actions dans ce tome, on ne sait jamais à qui se fier ni à quel point les paroles d’Ophélie peuvent la trahir. De plus, qui dit nouvelle arche, dit nouveaux pouvoirs et l’univers créé par Christelle Dabos se fait plus impressionnant encore.
J’ai aussi remarqué que je ferais une piètre enquêtrice ! Il y a toujours un élément dans ces romans qui parait insignifiant (à côté duquel je passe toujours indubitablement) et qui pourtant à une importance capitale dans l’intrigue. Et vous vous doutez que si je vous dit ça, c’est qu’encore une fois, sa n’a pas loupé ! Et pourtant, je savais que je me faisais avoir à chaque fois et j’ai essayé d’être attentive ! Mais que voulez-vous, je n’ai clairement pas la mémoire de Thorn moi !

Bref, encore un roman exceptionnel que nous a fait là Christelle Dabos. Et cette fin ! Non mais je ne vais pas pouvoir tenir jusqu’en Novembre ! Pas au moment où il se passe quelque chose comme ça. Car cette auteure ne termine pas ces romans sur des gros cliffhangers, néanmoins, elle ouvre à chaque fois les portes de la prochaine intrigue et tu as juste envie de savoir ce qui va encore arrivé à notre duo.

Un troisième tome haut en couleur qui a été un vrai coup de cœur. Même si certains personnages sont moins présent, Ophélie se révèle de plus en plus et l’intrigue ne cesse de s’épaissir. Vivement Novembre pour la sortie du quatrième tome !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :